« Pour Marine Giorgi, avocate du client floué, cette fraude pourrait en cacher d’autres. « Comme par hasard, les kilométrages modifiés étaient tous sous la barre des 100 000 km », rappelle-t-elle, avant de réclamer 5 000 € de remboursement et 4 000 € au titre des dommages et intérêts. Le tribunal a finalement renvoyé le procès ».